Les marchands ambulants

Vous verrez qu’ils font partie du décor en Indonésie. Partout où vous irez, vous trouverez des petits stands ambulants. On les appelle les kaki lima, les « cinq pieds », soit les deux pieds du vendeur et les trois pieds du stand !

La star des rues indonésiennes

Les kaki lima sont des charrettes en bois et métal, montées sur des roues de vélos ou de scooter. La plupart du temps tirés ou poussés à la force des bras, ils peuvent parfois être tractés par une petite moto, et permettent à leurs propriétaires de se déplacer dans les rues indonésiennes pour proposer leurs marchandises aux badauds. Pour signaler leur présence, ils sonnent souvent une cloche, tapent sur leur bouteille de gaz ou font entendre une mélodie caractéristique de leurs produits. Pour certains produits, il existe en effet une mélodie qui leur est propre. Les vendeurs de glaces par exemple se reconnaissent à leur musique répétitive et entêtante. Certains kaki lima se déplacent à travers la ville mais beaucoup installent leur stand au même endroit chaque jour ou chaque soir. Ils sont souvent sur le bord des routes, autour des temples lors des cérémonies, ou sur les marchés où ils ont leur place réservée. Une fois leur tournée ou leur soirée terminée, ils rentrent chez eux en tirant leur stand…

Street food et bimbeloterie

Le plus souvent les kaki lima proposent différents plats locaux comme les bakso (soupe avec des légumes et des boulettes de viandes), les sate (brochettes de poulet, chèvre ou porc) servis avec une sauce aux arachides et du riz, les martabak (sorte de feuille de brick frite et fourrée de légumes et/ou de poulet, bœuf, porc), le fameux nasi goreng (riz frit et mélangé avec des légumes), du maïs grillé, des jus de fruits, etc.

blog-indonesie-bali-kaki-lima (5) Les marchands ambulants vendent aussi du matériel de cuisine ou d’entretien, des jamu (remèdes naturels extrais de plantes aux multiples usages dont les Indonésiens sont friands), des légumes, des jouets. Plus surprenant, certains se sont spécialisés dans la vente de poussins et d'autres se transforment en un manège ambulant. Je vous conseille vivement de manger au moins une fois sur l’un de ces stands ! C’est généralement très bon et l'ambiance locale est garantie…

blog-indonesie-bali-kaki-lima (6)

© photos : Maxime Leclercq

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *