Cap sur Gili Air 

Si vous passez quelques jours sur Bali, vous entendrez sûrement parler des Gili Islands, ces petites îles situées au large de Lombok. Gili Air, la plus petite des trois est idéale si vous êtes à la recherche de calme et de tranquillité mais aussi si vous souhaitez partir à la découverte des fonds marins indonésiens.

À vélo, à pied ou en cidomo, Gili Air s’explore sans moteur

Ce qui surprend en débarquant sur Gili Air, c’est l’absence de voitures. Fini les bruits de moteur, de klaxon et l’odeur des pots d’échappement : tous les engins à moteur sont bannis de l’île !  Pour vous déplacer, trois options s’offrent à vous. Gili Air étant totalement plate et ne mesurant que 500m de diamètre, vous pouvez facilement rejoindre n’importe quel endroit de l’île à pied par les petits chemins qui longent les plages et traversent le centre de l’île. Ceux-ci  sont également très agréables à parcourir à vélo. Vous pourrez en trouver à la location près des restaurants ou dans les petits hôtels qui bordent les plages. Enfin, moyennant quelques roupies, vous pourrez  prendre place à bord d’un cidomo, une sorte de petite calèche tirée par un âne. Cette solution peut s’avérer très pratique à votre arrivée si vous arrivez avec de lourds bagages. IMG_2773  

Tranquillité et douceur de vivre

Vous le sentirez rapidement, sur Gili Air on prend le temps de vivre ! Les transats et paillotes installés au bord de la plage sont une véritable invitation à la détente et au repos. N’hésitez pas à vous y installer confortablement et à commander l’un des plats savoureux qui font la réputation de la cuisine balinaise : mie goreng, nasi campur ou sate ayam sont des incontournables. Vous pouvez accompagner votre plat d’un jus de banane ou de pastèque : ne contenant que des fruits, ils sont absolument délicieux ! IMG_2803

À la découverte des fonds marins

Une fois installé dans votre hôtel, il y a de fortes chances que les eaux turquoise de l’île vous appellent ! Équipé seulement d’un masque, d’un tuba et de palmes vous pourrez admirer les premiers coraux à quelques mètres de la plage en vous laissant porter par le courant … Si vous n’avez pas de matériel, vous trouverez plusieurs loueurs le long de la plage, auprès desquels vous pourrez vous renseigner pour connaître les horaires de marée. Ils vous conseilleront sans doute différentes croisières à la journée pour aller explorer les fonds marins un peu plus au large de l’île. Un conseil : n’hésitez pas ! Vous pourrez observer les nombreux poissons colorés mais aussi nager avec des tortues près de l’île de Gili Meno. On vous l’assure, le spectacle vaut le détour !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *