Chez les Bali Aga

J’ai appris par un ami que chaque année au mois de juin, avaient lieu des cérémonies un peu particulières dans un village de l’Est de Bali. Il n’en fallait pas plus pour aiguiser ma curiosité et après quelques renseignements pris sur la date et l’heure de l'événement, nous sommes partis direction Tenganan.

Tenganan, le village des Bali Aga

Ce petit village situé dans la région de Karangasem est l’un des villages animistes où vivent les descendants du peuple originel de Bali : les Bali Aga. Arrivés sur place, nous apprenons que finalement, les cérémonies commenceront à 13 h et non à 10 h comme on nous l’avait indiqué. C’est aussi ça l’Indonésie : s’adapter et savoir patienter, surtout lorsqu’il s’agit d’organisation de cérémonies…

 Nous en profitons pour faire le tour du village et manger un Babi Gulling ! Il s’agit de morceaux de viande de porc grillés et préparés de différentes manières avec plus ou moins d'épicée. C’est délicieux et je vous recommande vraiment d'y goûter lors de votre prochain voyage en Indonésie ! Dans le village nous apercevons des balançoires traditionnelles en bois en forme de roue (jantra) hautes d’environ 5 mètres et spécialement installées pour la cérémonie Ngusaba. 

La cérémonie Ngusaba

Vers 13 h, la cérémonie commence par une parade durant laquelle une partie de la population, suivie par des musiciens, fait trois fois le tour du village. Tout le monde se rassemble ensuite devant le pavillon communautaire où une scène est installée pour accueillir les combattants. Cette cérémonie Ngusaba est dédiée à Indra, dieu hindou de la Guerre. Elle est ponctuée d'affrontements opposant les membres de la communauté qui sont appelés Mekare-Kare. Ces duels durent environ 1 min et ils permettent à la communauté de se purifier et de retrouver une nouvelle énergie. Tous les hommes y participent, même les enfants !

Le but est d’écorcher la poitrine où le dos de son adversaire et de faire couler le sang. Pour cela, les deux combattants s'aident de feuilles de pandanus épineux rassemblées en un bloc compact. Pour se défendre, un simple bouclier en rotin est utilisé mais certains ne s’en servent même pas… Même si ces combats sont très impressionnants au départ, on se rend vite compte que c’est avant tout une fête à laquelle tout le village participe, et que les combats se déroulent dans une atmosphère plutôt bon enfant où le but n’est pas de faire souffrir son adversaire. Des arbitres sont d’ailleurs là pour arrêter très vite les affrontements. Les blessures de chacun sont ensuite soignées avec des onguents traditionnels à base de safran fabriqués par les villageois. Ne manquez pas cette cérémonie si vous avez prévu un voyage à Bali en juin.

Ngusaba en vidéos

© photo principale : Maxime Leclercq © photos article de haut en bas : Maxime Leclercq © photos vidéos : Maxime Leclercq

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *