La cérémonie de crémation

Un samedi de mai 2015 : Ubud est complètement embouteillée car une cérémonie est en préparation. J’apprends que la femme d’un roi est décédée il y a deux mois, et que la crémation royale aura lieu le lendemain*. Mon interlocuteur me conseille vivement d'assister à cette cérémonie qui selon lui sera vraiment impressionnante ! Rendez-vous est pris et je n'allais pas le regretter.

Les préparatifs de la cérémonie de crémation

À mon arrivée, la foule commence déjà à se rassembler et les préparatifs vont bon train, se déroulant au milieu des effluves d'encens et de cuisine : danses traditionnelles, gamelans, femmes apportant les offrandes… et bien sûr, comme lors de tout rassemblement et fête populaire (car c’est bien une fête qui se prépare), des dizaines de vendeurs ambulants, de femmes vous proposant des sarongs et d’enfants qui jouent dans les rues.

blog-indonesie-bali-ubud-ceremonie-cremation (11) Le plus impressionnant de cette crémation réside dans les deux immenses "totems" confectionnés pour l’occasion : un buffle plus grand que nature (lembu), dans lequel sera brûlé le corps, et une tour de crémation (bade) de plus de 15 m de haut qui servira à transporter le corps pendant la procession. Ces deux structures impressionnantes sont vraiment très bien réalisées et il est difficile d’imaginer que tout ne sera plus que cendres dans quelques heures.

blog-indonesie-bali-ubud-ceremonie-cremation (2)

Bénédiction, procession et crémation

Une fois les différentes bénédictions effectuées, le corps de la défunte est hissé sur la tour grâce à une passerelle spécialement aménagée pour l’occasion. Toute la structure est entièrement en bambou, sans clous ni vis, comme le veut la tradition. Puis c’est le départ ! D’abord le lembu, suivi par un gamelan ambulant et toute une partie de la procession. Suivent le cortège principal et le bade, porté par une cinquantaine d’hommes se relayant tout le long du parcours et vacillant comme s'il était prêt à tomber ! En fait, les vacillements sont provoqués volontairement pour prévenir des mauvais esprits…

 

blog-indonesie-bali-ubud-ceremonie-cremation (6)

Une foule immense compose le cortège et je prends part à cette procession sous une chaleur accablante mais dans une ambiance bien particulière. Les porteurs crient pour se donner du courage et s’applaudissent aux moments des relais, des femmes leurs jettent de l’eau pour les rafraîchir et un guide les dirigent au son d’un mégaphone. Il faudra environ 1 h pour parcourir le kilomètre qui nous sépare du lieu de crémation. Une fois sur place, le dos du buffle est découpé afin d’y placer le corps ainsi que différents objets personnels et offrandes. Environ 1 h plus tard, après différentes bénédictions et la préparation du foyer pour y allumer le feu, il est temps pour la famille de rendre un dernier hommage et de commencer la crémation. Après quelques minutes impressionnantes durant lesquelles le buffle disparaît dans les flammes gigantesques, le corps tombe du taureau et deux lance-flammes sont approchés de ce dernier pour finir la combustion. Des prières et danses seront organisées toute la nuit suivante afin d’accompagner l’esprit de la défunte.

blog-indonesie-bali-ubud-ceremonie-cremation (5)
blog-indonesie-bali-ubud-ceremonie-cremation (9)

 

* La crémation peut avoir lieu jusqu'à un an après le décès. Tout dépend du temps nécessaire à la préparation de la cérémonie ou du temps mis pour rassembler la somme nécessaire à l'organisation.

© photo principale : Maxime Leclercq © photos articles de haut en bas : Maxime Leclercq © vidéos : Maxime Leclercq

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *