La plage secrète de Nyang Nyang

Difficile d’accès, sauvage, baignée d'une eau turquoise, adorée des surfeurs… Depuis le temps que j’entends parler de la plage de Nyang Nyang, il est temps de la découvrir de mes propres yeux. C'est parti !

Se rendre à Nyang Nyang

Le plus compliqué, c’est de trouver le chemin d’accès ! Si les applications GPS des téléphones facilitent un peu la chose, sachez qu'en Indonésie, le nom des rues est rarement indiqué… ou modifié au gré des envies. De plus, aucun panneau ne signalant la plage de Nyang Nyang, elle est quasi impossible à trouver ! Pour vous aider lors de votre prochain passage, sachez que pour y accéder, vous devez vous rendre à l’extrême sud du Bukit en prenant la Jalan Raya Uluwatu Pecatu. Avant d’arriver à l’entrée du temple d’Uluwatu (environ 500 mètres), vous trouverez un petit chemin pavé sur votre gauche. Il n’y a pas de panneau mais il est reconnaissable par une haie formant une sorte d’arche au dessus du chemin. Cette petite route s’appelle la Jalan Batu Nunggalan. Il y a peu de monde qui passe dans le coin, mais si vous croisez quelqu’un, n’hésitez pas à demander des indications ! Au bout du chemin vous trouverez un petit parking sur votre gauche qui fait face à une villa. Vous pouvez vous garer à cet endroit car la suite du chemin est beaucoup moins praticable et il est préférable de continuer à pieds.

Sous l'escalier, la plage

En suivant le chemin, vous rejoignez une falaise d'où la vue est superbe sur la plage de Nyang Nyang et l’océan. Il faut maintenant vous armer de courage et emprunter l’escalier sur votre gauche, au pied duquel se déploie la plage tant désirée. Comptez 500 marches à descendre… et à remonter au retour ! Le jeu en vaut la chandelle car la plage est quasi déserte. Le jour où je m'y suis rendu, nous étions 3 à nous partager cette espace de rêve. Nyang Nyang est vraiment magnifique et il est très appréciable de se retrouver dans un endroit aussi sauvage et préservé dans le sud de Bali ! Pour se baigner, il faut faire très attention aux vagues qui sont parfois très grosses sur cette plage. Mais à marée basse, des minis piscines naturelles se forment dans le récif et l'on peut se baigner et se détendre en toute sécurité…

 

© photos : Maxime Leclercq

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *